Av. Pr. > Revenu Universel Inconditionnel - Reflechir en franc-maçon

Sommaire

Préface
Avant-propos du Président
Introduction

Le Revenu Universel ...

Lire +

15,00 €
24h.gif

Description du produit

Sommaire

Préface
Avant-propos du Président
Introduction

Le Revenu Universel : une idée qui vient de loin
- Ethique et fondements philosophiques
- Fondements philosophiques du revenu universel inconditionnel ? 
- Le RUI quels objectifs ?

1/ Les fondamentaux :
Deux conceptions différentes du RUI :
- Qu’est-ce qu’un RUI dans une optique néolibérale et qu’est-ce qu’un RUI dans une vision progressiste ?
- Comment le revenu universel inconditionnel contribue-t-il à l’amélioration matérielle et morale de l’humanité ?
- Le RUI serait-il une aide pour exister ou un droit parce que l’on existe ?
- RUI, pourquoi « revenu » ?
- RUI, pourquoi « universel ? »
- RUI, pourquoi « Inconditionnel » ?
- Face à la progression des injustices sociales, des inégalités et de la destruction de l’environnement (disruption),
- le RUI peut-il être un levier pour construire une société différente (meilleure et plus éclairée) ?
- RUI et justice sociale ?
- Comment réduire, voire sortir de l’injustice sociale ?
- Le RUI peut-il se substituer aux aides sociales ?
- Pourquoi le revenu universel inconditionnel est-il nécessaire aujourd’hui ?
- Qui pourra prétendre au RUI, les plus riches comme les plus pauvres ?
- Comment justifier l’attribution d’un RUI sans contrepartie ?
- La liberté inconditionnelle portée par le RUI renforcerait-elle les comportements individualistes en opposition avec le besoin de faire société ?

2/ Les questions posées par le RUI.
Sur son approche :
- Quels sont les principaux arguments développés par les opposants au RUI ?
- Faut-il instaurer le RUI progressivement ou d’emblée ?
- Les premières expérimentations ou celles en cours permettent-elles une analyse encourageante vers sa possible instauration ?
Sur le RUI et le travail :
- D’où vient la notion de « valeur » accolée au travail ?
- Le RUI est-il un encouragement à la paresse et pourquoi travailler si l’on bénéficie du RUI ?
- Le travail est-il essentiel à l’émancipation de la personne humaine ?
- Comment concevoir la redistribution du temps de travail avec le RUI ?
- Le RUI aura-t-il un effet délétère sur la recherche d’un emploi ?
- Peut-on passer, grâce au RUI, d’un travail de subsistance contraint par la nécessité à un travail choisi, gratifiant, utile pour la société ?
- Le RUI risque-t-il de tirer les salaires vers le bas ?
Sur la transition écologique et sociétale :
- Le RUI peut-il être un des outils aidant à mettre en place des actions de lutte favorisant la transition écologique
- Faut-il conditionner l’attribution du RUI aux actions de la préservation de l’environnement ?
- Le financement du RUI ne nous impose-t-il pas une croissance productiviste contraire à l’urgence climatique ?
- Le RUI favoriserait-il la création, l’initiative et le développement local ?
- L’évolution de notre société est-elle suffisante pour imaginer que chacun puisse travailler sans y être obligé ?
- La robotisation et l’économie informationnelle détruisent-elles les emplois ?
- Le RUI est-il une réponse efficace pour lutter contre les inégalités et la pauvreté ?
- Le RUI est-il l’outil permettant de lutter contre la précarisation et l’exclusion due à la pauvreté ?
- Comment imaginer le RUI sans avoir remis en cause notre modèle de croissance, comment éviter d’alimenter une surconsommation et une accumulation de bien, comment progresser dans une économie raisonnable ?
- Le RUI peut-il être un facteur de protection de la planète ?
- Le RUI est-il une aide sociale au sens où nous l’entendons actuellement ?
RUI et décroissance :
- Jean Baptiste Mylando
- Sophie Swaton
Sur le financement :
- Quelles seraient les sources de financement d'un RUI : fiscalité, création monétaire, services gratuits, monnaie locale, combinaison de plusieurs sources ?
- Pourquoi et dans quelles conditions le RUI devrait-il être constitué d'une monnaie fondante et fléchée ?
- Le RUI doit-il s’adapter à des besoins particuliers, par exemple pour les plus jeunes, une part disponible et une part capitalisée comme aide à l’entrée dans la vie active ?
- Le RUI impose-t-il une réforme fiscale pour trouver le financement ?
- Le RUI doit-il être imposable ?
- Une taxation des transactions financières pourrait-elle être une possible source de financement pour le RUI ?
- La BCE peut-elle refinancer le Revenu Universel Inconditionnel ?
Sur l’universalité :
- Quid du RUI confronté à la réalité migratoire ?
- Texte Stanislas Jourdan

3/ Définition d’un nouveau droit.
- Le RUI outil d’un nouveau droit ?
- Le RUI est-il une allocation pour les plus démunis ou un droit universel ?
- Le RUI permet-il une simplification des aides sociales pour éviter les trous dans la raquette et préserver la volonté de solidarité dans un principe d’universalité ? 
- Dans le modèle actuel, sans issue, le RUI est-il l’outil pacifique permettant la transition vers un autre avenir ?
- Le RUI nécessiterait une définition des communs et obligerait à repenser la propriété. De ce fait, imposerait-il de penser un projet soucieux de l’humanité dans un monde fini ?
Pour Conclure :
- Gaël Giraud
- Nicolas Dufrêne

Annexes :
- Détruire la misère – Victor Hugo
- Travail pour tous où Revenu universel – Denis Maillard
- Fiche de lecture « Le revenu de base inconditionnel »
- Personnalités invitées aux travaux de la CNERUI
- Conseils de lecture pour aller plus loin 


Inscrivez vous à notre newsletter

Je souhaite recevoir les newsletters des Editions Conform